Les 3 principales caractéristiques ⚙️ d'une paire de jumelles – Jumelles à Gogo !

Les 3 principales caractéristiques ⚙️ d'une paire de jumelles

Publié par Pablo Miz le

Les 3 principales caractéristiques ⚙️ d'une paire de jumelles

Pour une navigation claire et plus précise dans notre boutique, nous vous avons concocté un petit résumé des caractéristiques spécifiques utilisées dans le jargon des observateurs aux jumelles. Bonne prise de connaissance ;)

  1. Numérotation

Une paire de jumelles se définit par 2 chiffres mis en multiplicateur : 

A x B

A désigne le grossissement, C'est-à-dire le  nombre de fois qu'une image observée est grossie. C'est une grandeur définit comme le rapport entre l’angle sous lequel est vue l’image formée par le système optique et l’angle sous lequel est vu l’objet.

B désigne le diamètre de l’objectif en millimètre. Concrètement, plus l'objectif est grand, plus la luminosité est importante.

Par exemple, des jumelles 7x50 grossissent 7 fois. Vous verrez un objet situé à 100 mètres dans vos jumelles comme s’il se trouvait à 14 mètres, c’est-à-dire 7 fois plus près (100 / 7 = 14).

shema jumelles

Plus le grossissement est faible, plus il y a de lumière (plus l’objet est visible) et plus l’image est stable et agréable à observer.

Plus le grossissement est élevé, et plus l’objet observé est rapproché, mais moins l’image est stable, plus le champ de vision est réduit. 

Quant au diamètre, plus il est élevé, plus les jumelles sont encombrantes, mais plus l’image est confortable à observer.

 

  1. Prismes oculaires

Le fonctionnement d’une paire de jumelles est simple. La lumière entre par les objectifs, qui sont des simples verres. Elle continue son chemin à l'intérieur des jumelles pour traverser un jeu de prismes, qui est un bloc de verre taillé, composé de trois faces sur une base triangulaire. C'est un instrument optique utilisé pour réfléchir la lumière qui ressort ensuite par les lentilles oculaires. 

Il y a 2 grandes catégories de jumelles. Ressemblantes pour le néophyte ! Il existe cependant une différence dans le système de réflexion de la lumière qui se joue dans le jeu des prismes pour arriver jusqu'à vos yeux.

  • les prismes de Porro (nom de son inventeur Italien du XIXᵉ), ont des lentilles d'objectifs décalés par rapport aux oculaires, c’est-à-dire que les jumelles forment un léger “coude”. Les prismes de Porro sont plus encombrants afin de laisser la place pour la réflexion interne de la lumière.

jumelles a prismes de porro

 

  • les prismes en toit (ou Dash, toit en allemand) ont deux tubes droits, ce qui les rende plus petites et plus compactes. Ce type de jumelles est certes plus condensé mais il est aussi plus cher à la production. C'est une technique moins ancienne que la précédente.

jumelles a prisme en toit

Les jumelles à prisme de Porro ont leurs objectifs plus écartés, donc plus encombrantes alors que les jumelles à prismes en toit sont plus compactes. Le plus simple pour les différencier est encore de les observer. Cependant la technique des prismes en toit a un cout de fabrication plus élevé car les prismes doivent être réglée plus finement que ce de Porro. 

Une paire de jumelle n’est pas encombrante, pas lourde, facile à mettre dans un sac à dos. Elle permet de prendre le temps d’observer le monde qui nous entoure la nature, la faune (sans l’effrayer), la flore (inaccessible en montagne par exemple), mais aussi lors de sortie de chasse pour observer le gibier caché dans les arbustes. Idéale pour aiguiser la curiosité des enfants, ils aiment ainsi se prendre pour des aventuriers tel que Moundir ou encore Indiana Jones.

On peut évoluer en essayant après de scruter le ciel, les étoiles, les astres...

 devinette jumelle a gogo

 

  1. Traitement des verres des prismes

La lumière en passant au travers des prismes traverse plusieurs centimètres de verre. La qualité de ce verre importe donc beaucoup dans la qualité de l’image. C’est un traitement spécial sous forme de juxtaposition de couches ultrafines de verres, comme empilées les unes sur les autres, avec pour but d'améliorer leurs performances optiques. On parle aussi souvent de verre traité en BK-7 (boro-silicaté) ou BaK4 (baryum). Les verres traités en BaK4 sont d’une meilleure finition que les verres traités en BK-7. Quel que soit le type de verre choisi, en définitive c’est le résultat qui compte, ne vous limitez donc pas à ce critère ;)

 jumelles verre traite

 

Il existe encore nombre de caractéristiques concernant les jumelles, cependant avec ce bagage de départ, vous aurez le minimum de connaissance sur la science de l’optique pour bien débuter dans ce nouveau monde.

 

L’équipe de Jumelles à Gogo ! ®
 
Réponse à la devinette : 
C'est bien entendu des jumelles à prismes de Porro que nous avons choisis comme logo ! C'est la technologie la plus emblématique et représentative des jumelles et nous trouvons que cela correspond le mieux à l'image que nous voulons donner de nous à travers le monde.

Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.