Qu'est-ce que les "Spécifications" des jumelles – Jumelles à Gogo !

Qu'est-ce que les "Spécifications" des jumelles

Publié par Pablo Miz le

Qu'est-ce que les "Spécifications" des jumelles

Comprendre les termes des jumelles

 Cela parait toujours un peu compliqué quand on nous lâche sans explications dans ce monde rempli de chiffres et de lettres peu compréhensibles au premier abord, mais pas de panique ! Nous sommes là pour vous accompagner dans cette jungle apparente 🌴
  • Agrandissement

Toutes les jumelles sont décrites à l'aide d'une paire de chiffres, comme 7×50, 8×30, etc…  Le premier nombre, représente l'agrandissement ou la "puissance". Il indique le degré d'agrandissement de l'objet observé. Par exemple, une jumelle 7x50 fait apparaître un objet 7 fois plus près que lorsqu'il est vu à l'œil nu 👁️.

 

Certains modèles de jumelles offrent un grossissement variable, généralement compris entre 5x et 8x. On les appelle jumelles à zoom et, dans la plupart des cas, elles ne sont pas très adaptées aux observations astronomiques 🔭 en raison de leur qualité optique inférieure et de leur mécanique fragile. La meilleure chose à faire est de les éviter et de s'en tenir aux jumelles à puissance fixe habituelles.

 

Le grossissement n'est pas très important et, dans la plupart des cas, il est compris entre 7 et 12 fois. Si le grossissement dépasse ces chiffres, il est fort probable que vous ne pourrez pas tenir les jumelles assez fermement et que les images seront floues et en mouvement constant. Cela est particulièrement frustrant lorsque l'on observe des objets peu lumineux comme des galaxies et des nébuleuses. Un trépied ou des jumelles à image stabilisée vous permettront de vous débarrasser de ce problème, mais nous en parlerons plus loin dans l'article.

 

  • Ouverture

Le deuxième chiffre du code à deux chiffres est l'ouverture, la spécification la plus importante des jumelles si vous prévoyez de les utiliser pour des observations astronomiques. Il représente le diamètre de chacun des objectifs (les lentilles les plus éloignées de votre œil), donné en millimètres. Ainsi, les jumelles 7×50 ont des lentilles d'objectif de 50 mm de diamètre.

 

Les jumelles à grande ouverture, appelées “Jumelle géante” sont très performantes en astronomie. 🔭

 

L'ouverture est si importante car elle détermine la capacité de captation de la lumière de vos jumelles. La plupart des objets célestes brillent très faiblement, une grande ouverture devient donc beaucoup plus importante dans des conditions de faible luminosité. Par exemple, les jumelles de 35 mm sont très utiles pour regarder un match de base-ball ⚾ par une journée ensoleillée, mais lorsqu'elles sont utilisées pour observer le ciel nocturne ✨, elles sont plutôt inutiles par rapport aux jumelles typiques de 50 mm.

 

La différence de 15 millimètres dans le diamètre des lentilles ne semble pas si énorme, mais nous devons comparer la surface, pas le diamètre. La surface d'un cercle est proportionnelle à la longueur du diamètre multipliée par lui-même, donc une petite augmentation du diamètre fait une grande différence de surface. C'est pourquoi notre jumelle 7×50 a une capacité de collecte de la lumière deux fois supérieure à celle de la jumelle 7×35.

 

Après tout cela, il est clair qu'en matière d'ouverture, plus c'est grand, mieux c'est. Plus la zone de collecte de la lumière est grande, plus les images sont lumineuses 🕯️. Par rapport à l'œil nu, une jumelle de 50 mm recueille de 50 à 100 fois plus de lumière, ce qui se traduit par une différence de cinq magnitudes stellaires. Par conséquent, si depuis votre site d'observation vous pouvez voir des étoiles de magnitude 5,5 à l'œil nu, la jumelle montrera beaucoup plus d'étoiles de magnitude 9,5 ou même moins.

 

  • Pupille de sortie

Si vous divisez le diamètre de l'objectif par le grossissement, vous obtenez un nombre compris approximativement entre 4 et 8. Ce nombre est appelé la pupille de sortie et représente le diamètre du faisceau de lumière qui sort de l'oculaire lorsque vous tenez une jumelle avec l'objectif pointé vers une source de lumière. Par exemple, une jumelle 7×50 a une pupille de sortie de 50 divisée par 7, soit un peu plus de 7 millimètres de diamètre.

 

Idéalement, la pupille de sortie de votre binoculaire devrait être égale ou légèrement plus petite que la pupille de votre œil adapté à l'obscurité. De cette façon, la jumelle fournit le maximum de lumière et produit les images les plus brillantes possibles pour son ouverture.

 

Les jeunes adultes moyens dans des conditions de nuit noire 🌚 ont des pupilles ouvertes à environ 7 millimètres. Cela signifie que tout instrument ayant une pupille de sortie supérieure à 7 millimètres ne fera que gaspiller de la lumière, car seul le centre du faisceau lumineux pourrait entrer dans les yeux. En vieillissant, nos yeux se dilatent moins, de sorte que la taille de la pupille de sortie dont nous avons besoin diminue jusqu'à environ 5 millimètres.

 

  • Champ de vision

Le champ de vision est la zone du ciel ou de la terre vue à travers vos jumelles, déterminée par la conception de l'optique de l'instrument. Il s'exprime de deux façons : en pieds à 1 000 mètres ou en degrés de champ. Lorsqu'il est exprimé en pieds, le champ est dit linéaire, et lorsqu'il est exprimé en degrés, il est dit angulaire. Ne vous laissez pas embrouiller 😵 par ces termes, la conversion est facile : divisez le champ linéaire par 52,35 et vous obtenez le champ angulaire.

 

jumelles - champs de vision

 

Dans la plupart des cas, le champ est indiqué à l'extérieur de la jumelle, en degrés. Les valeurs moyennes se situent entre 5 et 10 degrés, soit environ 260 à 520 pieds. Pour avoir une idée réelle de la largeur de ce champ, pensez qu'en cinq degrés, vous pouvez faire tenir presque 10 diamètres de pleine lune !

 

Pour l'astronomie, un champ de vision large est souhaitable car il offre une expérience de vision plus agréable, et vous pouvez voir une plus grande partie du ciel avec une meilleure performance de bord par rapport à un champ plus étroit. Cependant, lorsque l'on augmente le champ au-delà d'un certain point, les images commencent à montrer des signes de distorsion, en particulier près des bords du champ. N'oubliez pas non plus que le champ de vision est lié au grossissement ; plus la puissance de vos jumelles est grand 🐘, plus le champ sera petit 🐜.

 

  • Dégagement oculaire (ou relief oculaire)

 

jumelles - relief oculaire

 

Le relief oculaire est la distance derrière les lentilles à laquelle l'image est mise au point. Il indique à quelle distance des yeux les jumelles peuvent être tenues et vous permettre de voir tout le champ de vision apparent. En général, plus la distance focale d'un oculaire est longue, plus le relief oculaire est important. Les jumelles standard ont un relief oculaire allant de quelques millimètres seulement à 25 millimètres ou plus.

 

Un long relief oculaire est particulièrement nécessaire pour les porteurs de lunettes 👓, car les lunettes augmentent la distance entre le verre et l'œil. Si vos lunettes ne corrigent que la vision de près ou la vision de loin, vous pouvez simplement les retirer et refocaliser la jumelle pour compenser.

 

  • Distance inter-pupillaire

 

La distance inter pupillaire est la distance entre chacun des yeux de la personne adulte. La plupart des jumelles sont réglables pour s'adapter à différentes distances inter pupillaires, généralement dans une fourchette de 60 mm à 72 mm. De nombreux enfants et certaines femmes 🚸 ont des distances inter pupillaires trop courtes pour des jumelles standard, la seule solution est donc de choisir des jumelles compactes.

 

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.